Retour aux articles
Fiscalité

Réponses aux 10 questions fréquemment posées sur le REER!

05 décembre, 2020
Réponses aux 10 questions fréquemment posées sur le REER!

À chaque année, particulièrement à l’approche de la date limite pour cotiser à un REER, plusieurs interrogations surgissent à votre esprit et nous pensons que chacune de vos interrogations mérite notre attention!  C’est pourquoi nous avons décidé de répondre aux questions les plus fréquemment posées à ce sujet afin d’être mieux outillé pour gérer votre REER de manière à ce qu’il réponde à vos besoins.

Qu’est-ce qu’un REER?
Tout d’abord, sachez que le terme REER est l’acronyme du programme Régime Enregistré d’Épargne Retraite.  Ce programme a été institué par le gouvernement fédéral en 1957 dans le but d’encourager les Canadiens à épargner dans leur fonds de retraite.

Quelle est la cotisation annuelle permise?
Chaque année vous avez droit de cotiser jusqu’à 18% de votre revenu au titre de REER.  Vous pouvez cotiser dans votre REER toute l’année ainsi que les 60 premiers jours de l’année en cours afin que votre cotisation soit admissible pour l’année fiscale précédente.  Les cotisations non utilisées sont cumulatives et peuvent être utilisées dans les années suivantes.  Pour connaître le plafond maximum admissible pour cotiser durant l’année courante, consultez votre avis de cotisation que l’Agence du Revenu du Canada vous a fait parvenir à la suite de votre déclaration d’impôt de l’année précédente.

Que se passe-t-il si je retire dans mon REER?
Cotiser à votre REER est une bonne façon d’économiser de l’impôt, car la somme investie dans un REER est déduite de votre revenu imposable, comme votre revenu est déduit, vous payez moins d’impôt.  Toutefois, ce que vous économisez aujourd’hui sera imposable au moment du retrait.  Dès que vous retirer un montant de votre REER, l’institution financière qui gère votre REER retiendra de l’impôt à la source.  Le taux d’imposition dépend de votre lieu de résidence et du montant que vous retirerez.

Est-ce qu’il y a des cas où je peux retirer dans mes REER sans payer de l’impôt?

  • Oui, dans le cas où vous faites un retrait pour profiter du Régime d’Accès à la Propriété (RAP).  Le RAP est un programme de l’Agence du revenu du Canada qui facilite l’achat d’une première propriété, ce programme vous permet de retirer jusqu’à 35 000$ de votre REER pour acheter ou construire une maison admissible.
  • Vous pouvez également utiliser jusqu’à 20 000$ de votre REER dans le but de financer vos études ou celles de votre époux ou conjoint de fait, avec une limite annuelle de 10 000$ pour chacun.

Mon employeur cotise une partie dans mon REER, dois-je également déclarer ce qu’il cotise?
Veuillez noter que le montant cotisé par votre employeur s’ajoute à votre salaire et il est considéré comme un avantage imposable.  Ce qui veut dire que la partie cotisée par votre employeur est inscrite directement sur votre T4.

Qu’est-ce qui différencie le CELI du REER? 
Le Compte d’Épargne Libre d’Impôt (CELI) et le REER sont deux types de produits souvent comparés et confondus.  En quelques mots le CELI a été mis en place par les autorités fédérales en 2009, pour permettre à tous les Canadiens âgées de 18 ans ou plus d’épargner sans payer de l’impôt sur les revenus gagnés de cette épargne.  Autrement dit, ce compte vous permet de faire fructifier votre épargne sans jamais avoir à payer de l’impôt sur vos gains.  Contrairement au REER, vos cotisations ne sont pas déductibles d’impôt toutefois vos retraits sont libres d’impôt.  Il n’y aucune limite d’âge pour détenir un CELI.   Veuillez noter que le plafond de cotisation varie d’une année à l’autre, pour 2019 le plafond annuel du CELI est à 6 000$.   Les droits non inutilisés sont cumulatifs d’une année à l’autre, vous pouvez vous rattraper comme vous le désirez.

Quel est l’âge limite pour cotiser dans mes REER?
Vous avez jusqu’au 31 décembre de l’année durant laquelle vous atteignez l’âge de 71 ans pour cotiser à votre REER.  À l’âge de 71 ans vous devez fermer votre compte REER et choisir  si vous désirez retirer les fonds, utiliser les fonds pour acheter une rente ou un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR).  Rendu à cette étape de votre vie, n’hésitez pas à consulter votre fiscaliste ou votre conseiller financier pour vous aider à choisir l’option qui répond le mieux à votre situation.

Quel est l’avantage de cotiser dans le REER de mon(ma) conjoint (e)?
Comme vous venez de le lire, vous avez jusqu’à 71 ans pour cotiser dans votre REER, toutefois si votre époux ou votre conjoint n’a pas encore atteint l’âge limite, vous pouvez continuer à sauver de l’impôt en cotisant dans son REER. Cotiser dans le REER de votre conjoint peut également être avantageux si vous prévoyez recevoir un revenu plus élevé que le sien à la retraite.  Notez que tout ce que vous cotisez au REER de votre conjoint  appartient désormais au conjoint.

Que faire si j’ai accidentellement dépassé la limite auquel j’ai droit pour cotiser à mon REER? 
Vous pouvez dépasser jusqu’à 2 000$  votre maximum déductible au titre du REER sans pénalité.  Au delà de 2 000$, vous devez payer une pénalité de 1% par mois tant que les sommes en trop sont dans le REER.  Sachez que cette contribution excédentaire est non déductible dans l’année où elle est effectuée, elle devra être déduite dans une année future.  Par contre les revenus générés demeurent à l’abri de l’impôt.

Quel est la date limite pour cotiser à un REER pour l’année d’imposition 2019?
Faites vite, vous avez jusqu’au 2 mars 2020 pour cotiser !

Pour en savoir plus sur les REER ainsi que les crédits d’impôt auxquels vous avez droit, contactez-nous au 1-844-200IMPO (4676), notre équipe se fera un plaisir de vous assister.

Cliquez ici pour accéder à votre ESPACE CLIENT.

Au plaisir de produire vos déclarations de revenus!
L’Équipe Impō

Nous vous invitons à visiter notre page Facebook et à cliquer sur « J’aime »!