Retour aux articles
Fiscalité

Attention au vol d’identité en lien à la Prestation canadienne d’urgence!

05 décembre, 2020
Attention au vol d’identité en lien à la Prestation canadienne d’urgence!

Saviez-vous que le Centre antifraude du Canada a reçu plus de 700 cas de fraudes liées à la Prestation canadienne d’urgence (PCU)? Tout ça, en aussi peu que trois mois! Depuis quelque temps, nous entendons beaucoup parlé de victimes de vol d’identité relativement à la PCU. C’est pourquoi nous vous envoyons cette alerte visant à vous protéger des arnaques liées à la PCU. Comme vous devez sûrement le savoir, le gouvernement fédéral a fait l’annonce de la PCU pour venir en aide aux Canadiens touchés financièrement par la COVID-19. Malheureusement, des fraudeurs ont découvert des failles dans le processus d’obtention de cette prestation. Cette faille a permis à plusieurs arnaqueurs de profiter du système et d’encaisser de grosses sommes d’argent.

Comment s’y prennent-ils?

D’abord, le fraudeur vole l’identité d’un particulier. Ensuite, il modifie les informations du dépôt direct figurant dans « Mon dossier » de l’Agence du revenu du Canada (ARC) du particulier. Une fois les informations bancaires modifiées, il fait une demande de PCU en ligne au nom du particulier. Enfin, il s’assure que le versement de la PCU sera déposé dans le nouveau compte bancaire désigné. Et le tour est joué! C’est ce qu’on appelle un vol d’identité! Habituellement, il faut plus qu’un numéro d’assurance sociale (NAS) pour accéder à « Mon dossier ». Pourtant, les fraudeurs réussissent à y accéder! Certes, l’ARC a récemment changé la procédure d’obtention de la PCU. Cependant, nous devons rester vigilants!

Comment savoir si vous êtes victime d’un vol d’identité?

Tout d’abord, tous ceux qui ont reçu leur versement de la PCU dans leur compte bancaire n’ont pas à s’inquiéter. La majorité des victimes prennent connaissance de la fraude lorsqu’ils font leur propre demande de PCU. La victime reçoit un message signalant qu’elle en a déjà fait la demande et qu’elle ne peut donc pas bénéficier de la prestation. Évidemment, pour le particulier qui n’en a jamais fait la demande, la réponse demeure surprenante. Ce n’est qu’en contactant l’ARC que celui-ci comprendra qu’il est victime d’un vol d’identité.

Vous pourrez également découvrir au printemps prochain que vous avez été victime d’une fraude, lorsque vous recevrez un feuillet d’impôt T4A confirmant la réception de sommes de PCU, mais que vous n’avez jamais demandées.

Vous pourrez également l’apprendre à la suite d’un dépôt de 2 000$ ou plus dans votre compte bancaire. En effet, il arrive que l’arnaqueur n’ait pas eu le temps de modifier vos informations bancaires avant le versement. Dans un tel cas, si vous n’êtes pas admissible à la PCU, vous devrez rembourser à l’ARC les montants reçus. Si votre situation financière ne vous permet pas de rembourser immédiatement, contactez l’ARC, d’une part pour convenir d’une entente de paiement et d’autre part, pour signaler la fraude.

Conseils

Nous vous recommandons fortement de vous connecter à votre compte de l’ARC pour vous assurer qu’il n’y a pas eu d’activité frauduleuse dans votre dossier. Nous vous recommandons également d’en profiter pour sécuriser votre mot de passe. À noter qu’un bon mot de passe doit être facile à mémoriser pour vous, mais impossible à deviner pour les autres. Il existe un site avec un outil capable de tester le niveau de sécurité de votre mot de passe. « How secure is my password? ».

Si vous n’êtes pas encore inscrit à « Mon dossier » de l’ARC, inscrivez-vous dès maintenant en cliquant ici.  Évidemment, si vous préférez parler à un agent, contactez l’Agence du revenu du Canada, un agent sera en mesure de vous assister.

En somme, personne n’est à l’abri d’une fraude. Vous devez faire preuve de vigilance en tout temps! Dès que vous recevez un appel, un courriel ou un message texte qui vous demande votre numéro d’assurance sociale ou des renseignements personnels, ne répondez pas. Signalez-le immédiatement aux autorités compétentes. Soyez prudent lorsque vous cliquez sur des liens dans les courriels que vous recevez. Plusieurs criminels utilisent la technique d’hameçonnage pour vous amener vers des sites Web frauduleux.

Pour en savoir plus sur la manière de reconnaître, de rejeter et de signaler les fraudes courantes en lien avec l’ARC, nous vous invitons à cliquer  ici.

Rappel

Les administrations fiscales ont prolongé la date de paiement des déclarations de revenus de 2019 au 30 septembre 2020. Ce report de la date limite de paiement s’applique autant aux particuliers qu’aux sociétés et fiducies. Veuillez noter que la date limite de production des déclarations de revenus demeure le 30 juin 2020. Toutefois, aucun intérêt ni aucune pénalité ne seront imposés pour production tardive, y compris les versements d’acomptes provisionnels. Il importe cependant de ne pas dépasser la date limite du 30 septembre 2020.

Conséquences de produire ou de payer en retard

  • Vous pourrez être exclu des prestations fondées sur le revenu, par exemple l’allocation canadienne pour enfants, le crédit d’impôt pour solidarité au Québec et le crédit pour la TPS au fédéral;
  • S’il y a un changement de revenu important par rapport à la déclaration de revenus de l’année précédente, vous risquez de devoir rembourser une partie des prestations reçues en trop;
  • Il y a un risque d’interruption des prestations de Supplément de revenu garanti pour les personnes âgées de plus de 65 ans recevant la pension de la Sécurité de la vieillesse.

Mine de rien, il vous reste moins de deux semaines pour produire, transmettre et payer vos déclarations de revenus. En tout temps, si des interrogations fiscales surgissent à votre esprit, contactez-nous au 1 844 200-IMPO. Notre équipe se fera un plaisir de vous assister.

Nous profitons de l’occasion pour vous souhaiter de bien profiter des derniers jours de l’été!

Au plaisir de produire vos déclarations de revenus!

L’Équipe Impō